subscribe: Posts | Comments

A quoi ressemblera la télé « made by Apple » ?

0 comments

Reste la question de savoir comment Apple envahira les salons de millions de foyers. « A quoi ressemblera cette télévision Apple ? C’est le grand mystère », confirme Philippe Torres. « On imagine mal un écran tactile. Peut-être une télécommande dans la continuité de l’iPhone. Et quelle ergonomie ? » Selon l’analyste, on peut être certain d’une chose : la télé sera bien fabriquée, du système à la dalle, par Apple. Reste à savoir qu’elle sera la valeur ajoutée de cette télé. « Apple va intégrer son écosystème dans cette télé, mais avec quoi en plus ? », s’interroge Philippe Torres.

Pour Olivier Frigara, la réponse se trouve plutôt du côté des négociations entre Apple et les grandes chaînes télévisées américaines. « Si la firme de Cupertino arrive à trouver un accord avec les grands groupes audiovisuels, alors la pomme surpassera la concurrence. » Mais, pour l’heure, ces discussions restent le principal obstacle au lancement d’une iTV. « Les médias sont totalement opposés à l’arrivée d’Apple. Ils ne veulent pas perdre le contrôle de leurs audiences et voir leur modèle économique être bouleversé. En France, TF1 et Canal+ sont effrayés. » Si Apple prend en main le contenu de sa télé, alors s’ouvre un marché publicitaire de plusieurs milliards de dollars pour la firme à la pomme.

Du côté des concurrents, comme Samsung et Google, on attend de pied ferme et avec une certaine impatience l’arrivée d’Apple dans ce marché. Pourquoi ? « Parce qu’Apple va ‘évangéliser’ l’usage de la télévision connectée », note Olivier Frigara. « Comme elle l’avait fait avec l’iPhone en 2007 alors que personne ne croyait au succès du smartphone et de l’internet mobile. » Sauf qu’aujourd’hui, ils ont été convertis.


Apple serait déjà en train de tester ses modèles avec ses fournisseurs

0 comments

La machine à fantasme autour d’une télé signée Apple a été relancée ces derniers jours. Il y a tout d’abord la « bombe » du « Wall Street Journal« . Le quotidien économique assure qu’Apple serait en train de tester des modèles de télévisions avec ses fournisseurs asiatiques.

Puis une note de la banque Morgan Stanley à ses clients, mardi 10 décembre, assure que « beaucoup de consommateurs sont prêts à payer une prime significative pour une télévision connectée de marque Apple ». Selon les financiers, près d’un consommateur sur deux serait intéressé par un potentiel écran « made by Apple ».

Cette probabilité d’achat est d’ailleurs quatre fois plus importante pour ceux qui détiennent déjà un iPhone ou un iPad. Selon Morgan Stanley, le potentiel de ventes de cette télévision, déjà nommée « iTV », atteindrait les 13 millions d’unités rien qu’aux Etats-Unis, pour un prix moyen de 1.060 dollars (813 euros).

Deux autres banques enchaînent sur le même registre. La Barclays estime que la pomme pourrait dévoiler une télévision dès l’an prochain. La Jefferies prédit qu’Apple dévoilera son iTV en septembre ou en octobre 2013.

Entre temps, l’action d’Apple a grimpé de de 2% à 541,39 dollars. Une preuve que le fantasme de voir la pomme envahir le salon via une télévision fait mouche chez les analystes financiers.


Microsoft a vendu 60 millions de licences Windows 8, un demi-succès

0 comments

Windows 8 sera-t-il un nouveau Vista ? Cette question qui doit hanter de nombreux esprits à Redmond et chez les partenaires de Microsoft trouve un début de réponse dans les premiers chiffres de vente communiqués par Microsoft. La société aurait réussi à écouler 60 millions de licences Windows 8à ses clients (OEM, entreprises, particuliers) depuis le lancement le 26 octobre dernier. Succès ou flop ?

Microsoft avait déjà vendu 40 millions de licences fin novembre, le rythme a donc décru de moitié. Inquiétant ? Pas forcément. Comparons avec Windows 7 : également lancé fin octobre, mais de l’année 2009, Windows 7 s’était écoulé à 60 millions d’exemplaires également ! Windows 8 est donc pour le moment sur les mêmes rails que son prédécesseur.

Microsoft semble donc avoir réussi son pari d’une interface cassant les habitudes et les codes établis. Toutefois, il faut souligner que Microsoft parle de ventes à ses propres clients et non des ventes réelles de machines tournant sous Windows 8. Les premières indications des ventes au détail sont plutôt mauvaises. Selon NPD, les ventes de PC sous Windows en novembre 2012 étaient 21 % plus faibles que l’année précédente et les ventes des seuls PC portables étaient 11 % plus faibles pendant les 5 dernières semaines de 2012 qu’en 2011. La disponibilité d’un grand nombre de PC tactiles dans les prochains mois et de PC portables hybrides autorisant de nouveaux usages devrait également doper quelque peu les ventes de Windows 8. Mais il faudra convaincre les consommateurs de payer plus cher pour un écran tactile.


Renault Clio R.S. 2013 : à partir de 25.500 euros ?

0 comments

Vendue à 25.500 euros environ, la Renault Clio R.S. 2013 ne sera disponible qu’en 5 portes.

En avance
Nous l’avons découverte au Mondial de l’Auto en septembre, soit moins de trois mois après la Clio 4 « de base ». La version sportive R.S. (pour Renault Sport) livrait sa plastiques aux yeux des journalistes et visiteurs, sans trop s’étendre sur ses composant, à part le changement l’architecture moteur et l’unique carrosserie 5 portes. Lancée en ce début d’année, la petite GTi au Losange se dévoile par le biais du site belge, où configuration, prix et détails sont visibles par tous…
Moins extravertie
Les citadines sportives Renault ont, par tradition, toujours arboré un look peu passe-partout. Ailes très élargies, ouïes latérales, les R5 Turbo ou Clio V6 ne faisait pas dans la dentelle. En 2013, les amateurs seront déçus, car le constructeur a assagi la déclinaison sport en ne lui conférant que des boucliers et jantes spécifiques. Cependant, le châssis reste bien du pur produit RenaultSport, avec une mécanique passant de l’atmosphérique au turbo.

Pour la forme, 5 couleurs seront disponibles – du moins en Belgique – ainsi que trois jeux de jantes 5 branches (17 pouces « Silver » et 18 pouces « Radical » en alu à 230 euros ou noir brilliant à 450 euros) :

Blanc Glacier (0 euro)
Noir Profond (430 euros)
Gris Platine (430 euros)
Rouge Flamme (530 euros)
Jaune Sirius (1.600 euros)

A l’intérieur, moins de choix que sur la berline de base puisque la personnalisation n’est pas de mise, avec – en Belgique toujours – une sellerie tissu de série, et un cuir noir « Riviera » aux surpiqûres rouge tarifée 1.250 euros.
Perte de performances ?
Le changement est donc aussi de taille sous le capot. Le 2,0 litres atmo de 203 chevaux laisse place à un 1,6 litre turbo moins puissant, délivrant 200 chevaux et une couple moteur de 240 Nm (contre 215). Autre évolution, l’implantation d’une transmission à double embrayage, la fameuse « EDC » (Efficience Double Clutch) attendue sur d’autres modèles de la Clio, permettant plusieurs modes de conduite. Logiquement, on retrouvera le choix entre le châssis Sport ou le plus ferme et sportif « Cup ». Question chronos et vitesse, le 0-100 km/h devrait être légèrement inférieur (estimé à 6,3 secondes), pour une Vmax de 230 km/h.

Questions tarif, la Renault Clio R.S. 2013 sera donc tarifée autour de 25.500 euros, soit 1.700 euros de plus que sa devancière, et légèrement supérieur à la rivale hexagonale Peugeot 208 GTi (200 ch) et ses 24.500 euros, et bien moins que la Citroën DS3 Racing (202 ch) affichant 29.990 euros.


Le jailbreak d’iOS 6 fonctionne, mais n’est pas publié

0 comments

Le hacker David Wang a dû exploiter quatre bugs pour arriver à un jailbreak autonome d’iOS 6. Il ne le publiera pas car il estime que comme Apple proposera dans les prochains jours une mise à jour d’iOS 6.1, les efforts fournis pour ce jailbreak s’avéreront inutiles

Un célèbre hacker d’iPhone a mis au point une nouvelle façon de « jailbreaker » iOS 6 pour installer des applications non autorisées par Apple, mais il a précisé qu’il ne la publierait pas. David Wang a en effet indiqué sur le site communautaire Reddit qu’il avait découvert plusieurs failles qui permettaient à iOS 6 d’être déverrouillé, donnant la possibilité aux utilisateurs d’installer des applications non validées par la boutique officielle d’Apple. Sous le nom de @Planetbeing, Il a déclaré sur Twiter qu’il ne publierait pas le jailbreak. Apple réagit rapidement pour réparer de telles failles et a empêché le hacker d’être en mesure d’accéder au firmware de ses iPhone.

« Publier le jailbreak grillerait une faille que nous voulons garder pour nous-mêmes afin que nous puissions toujours nous pencher sur un nouveau firmware et aider à un futur déverrouillage », a écrit David Wang.

Jailbreaker l’iPhone est légal en vertu d’une exception dans le US Digital Millennium Copyright Act. Mais Apple déteste cette pratique et peut annuler la garantie sur un téléphone dont l’OS a été modifié.

Source


Les 10 films les plus rentables du cinéma français en 2012

0 comments

BFM Business a établi la liste des 10 films les plus rentables du cinéma français en 2012. « Les Kaïra » de Franck Gastambide se place en première position.

 

© Gaumont Distribution

Depuis la publication de la tribune de Vincent Maraval, fondateur de la société de distribution de films Wild Bunch, le 28 décembre dans Le Monde, le cinéma français s’emballe (voir notre article). Vincent Maraval y dénonçait les salaires des acteurs français et précisait : « l’année du cinéma français est un désastre (…) tous les films français de 2012 dits importants se sont « plantés », perdant des millions d’euros (…) ». Si les réactions à cette tribune ne se sont pas fait attendre (voir notre article), BFM Business a, de son côté, évalué la rentabilité de tous les films français de l’année. (voir la méthode de calcul) Il en résulte que seulement 11 films sortis en 2012 seraient véritablement rentables, soit 9% des sorties de l’année, et près de 86% des films français sortis en 2012 ont perdu de l’argent. Ce classement ne prend en compte que les films de fiction et pas les documentaires.

 

Les 10 films les plus rentables du cinéma français en 2012

 

1 – Les Kaïra de Franck Gastambide

Coût : 4 millions d’euros

Nombre d’entrées : 1 016 184

Taux de rendement : 209%.

 

2 – Adieu Berthe ou l’enterrement de mémé de Bruno Podalydès

Coût : 3,4 millions d’euros

Nombre d’entrées : 702 626

Taux de rendement : 162%.

 

3 – Le prénom de Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière

Coût : 11 millions d’euros

Nombre d’entrées : 3 339 455

Taux de rendement : 156%

 

4 – Kirikou et les hommes et les femmes de Michel Ocelot

Coût : 7 millions d’euros

Nombre d’entrées : 1 079 947

Taux de rendement : 128%

 

5 – Et si on vivait tous ensemble? de Stéphane Robelin

Coût : 3,73 millions d’euros

Nombre d’entrées : 519 504

Taux de rendement : 116%

 

6 – Camille Redouble de Noémie Lvovsky

Coût : 7 millions d’euros

Nombre d’entrées : 871 645

Taux de rendement : 109%

 

7 – Le Fils de l’autre de Lorraine Levy

Coût : 2,67 millions d’euros

Nombre d’entrées : 251 239

Taux de rendement : 103%

 

8 – Les Infidèles – Film collectif

Coût : 12,01 millions d’euros

Nombre d’entrées : 2 301 045

Taux de rendement : 100%

 

9 – Du Vent dans mes mollets de Carine Tardieu

Coût : 5,23 millions d’euros

Nombre d’entrées : 614 928

Taux de rendement : 98%

 

10 – Mince alors ! de Charlotte De Turckheim

Coût : 7,51 millions d’euros

Nombre d’entrées : 1 446 357

Taux de rendement : 97%

Source


SYRIE. Ce qu’il faut retenir du discours de Bachar al-Assad

0 comments

Bachar al-Assad a prononcé son premier discours depuis sept mois, dimanche 6 janvier, alors que la guerre civile qui déchire le pays a fait plus de 60.000 morts, selon l’ONU. Face à une opposition de plus en plus vigoureuse et une communauté internationale de plus en plus ferme, le dictateur tente d’imposer ses conditions pour une résolution du conflit. Pour concilier son maintien au pouvoir et un retour à la paix, le président n’hésite pas à inverser les rôles de tous les acteurs en présence.

Les révolutionnaires, « une bande de criminels »

Le président syrien a dressé son propre bilan des forces politiques du pays. Selon lui, le conflit n’oppose pas « le pouvoir et l’opposition, mais la patrie et ses ennemis, le peuple et ses assassins », ajoutant que certains voulaient la partition de la Syrie. Dans ces conditions, l’opposition ne peut être reconnue comme un interlocuteur légitime, juge-t-il. « Est-ce une révolution et sont-ils des révolutionnaires ? C’est une bande de criminels », a-t-il déclaré, faisant référence aux combattants rebelles qui ont chassé ses troupes de larges zones du nord et de l’est du pays.

L’extérieur, c’est la guerre

Le manque de légitimité de ses opposants syriens viendrait notamment de leur lien avec l’étranger, selon Assad. Critiquant le terme de « révolution » utilisé par ses opposants, le président syrien appelle à « une révolution du peuple, pas une révolution importée de l’étranger, pour le bien du peuple et non contre ses intérêts ». Selon lui, l’ennemi n’est pas intérieur mais extérieur. « Pouvons-nous dialoguer avec des gangs qui prennent leurs ordres de l’étranger ? (…) Nous dialoguons avec les maîtres, pas avec les esclaves », lance Bachar al-Assad. « Voulez-vous que nous dialoguions avec des marionnettes de l’Occident, qui les a fabriquées et écrit leurs discours? Il vaut mieux discuter avec l’original, pas avec des gens qui jouent un rôle sur les planches de la scène internationale », poursuit-il. Dès lors, le régime ne fait que se défendre contre une agression, prétend-il. « Nous faisons désormais face à un état de guerre dans tous les sens du terme, une agression extérieure plus meurtrière et dangereuse qu’une guerre conventionnelle, menée par quelques Syriens et de nombreux étrangers. »

SOURCE


« Previous Entries